• Garantie annulation
  • Service client 01 57 08 71 80

Sponsorisé

À ne pas manquer

Sponsorisé

À l'affiche

Théâtre la Bruyère


À l'affiche dans cette salle

3 résultats

  • LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY

    Théâtre la Bruyère - Paris

    Du 19/07/2019 au 27/07/2019

    LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY

    Par la magie d’un vœu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de sa jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s’adonne alors à toutes le...

    OFFRE DERNIERE MINUTE

    20,6€ au lieu de 24,85€

    Jusqu'à
    -17%

  • TEMPETE EN JUIN

    Théâtre la Bruyère - Paris

    Du 10/09/2019 au 16/11/2019

    TEMPETE EN JUIN

    D'après le Chef d'oeuvre d'Irène Némirovsky, Prix Renaudot 2004.

    À partir de 20,6€

  • SUITE FRANCAISE

    Théâtre la Bruyère - Paris

    Du 10/09/2019 au 16/11/2019

    SUITE FRANCAISE

    D'après le chef d'oeuvre d'Irène Némirovsky, prix Renaudot 2004

    20,6€ au lieu de 26,85€

    Jusqu'à
    -23%

Histoire

Théâtre la Bruyère

Théâtre la Bruyère

5 Rue La Bruyere
75009 Paris

Metro : Saint Georges (ligne 12), Pigalle (ligne 2) / Bus : Saint-georges (bus : 67, 74) / Parking : Parking Saint Georges, Rue Clauzel / Vélib : Place Saint Georges / Autolib' À Proximité

réservez Votre Parking Sur Onepark


335 sièges

Le théâtre La Bruyère est un théâtre privé qui voit les débuts de comédiens tels Jean Carmet ou Robert Dhéry et ses Branquignols. Ancienne salle de conférence, il est devenu un lieu de spectacle sous l'égide de Georges Herbert et Paquita Claude. Dirigé par Marguerite Gourgue depuis 2008, il est le théâtre de prédilection d'auteurs contemporains comme Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. Sa salle climatisée peut accueillir 335 spectateurs et son foyer rénové, agrémenté d'un bar, peut recevoir jusqu'à 150 personnes.

Théâtre La Bruyère : un théâtre aux multiples récompenses

Résolument tourné vers la création et les écrivains contemporains, le Théâtre La Bruyère ne déroge pas à cette orientation depuis sa création en 1943. Sous les directions successives, nombre de pièces d'auteurs modernes ont été jouées sur la scène du théâtre La Bruyère. Jacques Audiberti, Dario Fo, James Saunders, Alan Ayckbourn et Václav Havel ont fait partie de l'illustre programmation. Sous les directions de Stéphan Meldegg (de 1982 à 2007) et de Marguerite Gourgue à partir de 2008, le Théâtre La Bruyère a vu sa programmation être récompensée plus d'une dizaine de fois aux Molières. En 1992, Cuisine et dépendances, d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, reçoit l'une des prestigieuses récompenses. Suivent, en 1998, Pop-corn de Ben Elton et, en 2003, Des cailloux plein les poches de Marie Jones. Et le succès continue. En 2010, le théâtre est primé pour la meilleure pièce comique avec Les 39 Marches, mise en scène et interprétée par Éric Métayer.

Plan d'accès à la salle

Afficher les salles à proximité

Ces spectacles ont été joués dans cette salle

Les avis des spectateurs

10/09/2016

renault - Soumission de Manuscrit

Message à Madame La directrice? Comment entrer en contact avec votre théâtre qui s'intéresse aux écritures contemporaines? . Madame, Monsieur, Je soumet à votre attention le manuscrit « Mona Lisa Gherardini », sous titre « L’algorithme ». Une comédie d’actualité, à propos du développement fulgurant, voire inquiétant, de l’intelligence artificielle. Une pièce à cinq personnages, trois comédiennes et deux comédiens. Ce sujet complexe, et traité avec légèreté, pourrait intéresser certaines de vos têtes d’affiche et s’inscrire dans votre programmation. Vous en souhaitant une bonne lecture, je vous remercie pour votre attention. Très cordialement. Jean Renault Membres du Conseil d’Administration des Ecrivains Associés du théâtre. Résumé de "Mona Lisa Gherardini" Un chercheur parisien, traqueur d’insolite, apprend qu’on vient de donner le nom d’un écrivain français méconnu à un lycée de Bruges, en territoire flamand. Interpellé par l’incongruité de la chose, il découvre que la gestion pédagogique de l’établissement a été confiée à un algorithme (Auto-apprenant) qui, pour ce faire, s’intéresse au contexte dans lesquels, les élèves et les enseignants vivent (Situation de famille, habitat, revenus ---), avant de comprendre avec stupeur que, profitant de la mort du Proviseur précédent, c’est cet algorithme lui-même qui a proposé au Bourgmestre de changer le nom du lycée. Au fil des semaines, ce chercheur, son épouse, une ethnologue, madame la proviseur et le programmeur du lycée réalisent, avec doute, puis fascination et terreur, qu’en comparant les situations qui l’entourent, le dit algorithme a dû, par mégarde, s’intégrer dans les comparaisons et, ce faisant, par devenir conscient de lui-même---, qu’il se prend pour la Joconde, qu’il les écoute, s’intéresse beaucoup au sexe, à la peinture ---, et qu’en s’évadant des tâches pédagogiques qui lui ont été confiées, il s’apprête, sans complexe, à s’occuper des maux sociaux dont nous souffrons (Ecologie, chômage, croyances métaphysiques).

Signaler cet avis