Présentation

"Mrs Smith entra en scène pour annoncer qu’il était neuf heures tandis qu’une horloge derrière, faisait entendre les 17 coups. C’était en 1950. Il en est toujours ainsi, chaque soir, dans La Cantatrice Chauve d’Eugène Ionesco au Théâtre de La Huchette, une salle de 95 places à deux pas de la place Saint-Michel à Paris. Ce monument de ce que l’auteur, qui n’aimait pas l’expression "théâtre de l’absurde", appelait "théâtre de dérision", a toujours son metteur en scène d’origine, Nicolas Bataille, et un des membres de la distribution initiale, Odette Barrois, qui joue la bonne.

Tout d’abord financé par l’épouse de Ionesco, qui y laissa sa chemise. La Cantatrice Chauve fut représentée devant des salles vides, avant de devenir la pièce jouée le plus longtemps et le plus souvent dans le monde." Nicholas Powel, Financial Times, 9 octobre 2000.
 

Hommage de la Huchette à La Cantatrice chauve et à La Leçon 

La Cantatrice Chauve et La Leçon, deux œuvres de Ionesco pour le prix d’une, et deux mises en scène de grande valeur pour en restituer l’esprit. D’un côté, celle que Nicolas Bataille, homme de théâtre prolifique décédé en 2008, orchestra durant plus de cinquante ans. Une réalisation calibrée au cordeau, que l’équipe du théâtre de la Huchette se plaît à perdurer aujourd’hui encore. 
Pas une ride non plus pour la pièce en un acte La Leçon, portée sur les planches dès 1951 par Marcel Cuvelier. Comédien disparu en janvier 2015, acteur pour le cinéma et la télévision, passé devant les caméras de Clouzot, Melville, Resnais ou encore Pierre Cardinal, l’ancien second rôle reste surtout associé à jamais à la création de Ionesco. On peut considérer dès lors que les deux heures de spectacle offertes par La Cantatrice chauve et La Leçon sont l’occasion d’un triple hommage, à l’écrivain comme aux metteurs en scène. 
 

Ce spectacle n’est plus disponible

Avis spectateurs

5

Un spectacle inoubliable La pure perfection!

Le chanteur chauve - 21/01/2020

5

Tres bien Super

Tres bien - 10/09/2019

Avis presse

Créée en 1950, au Théâtre des Noctambules, jouée depuis plus de soixante ans dans le minuscule Théâtre de la Huchette, la pièce de Ionesco, qualifiée par l'auteur "de théâtre à vide" ou de "théâtre de dérision", poursuit sans discontinuer son aventure. Chaque jour, file d'attente assurée dans ce musée du théâtre de l'absurde, qui fut le creuset du théâtre contemporain. Deux couples au coin du feu échangent des propos débiles. Les acteurs, l'air de rien, débitent leurs phrases ineptes avec une rigueur impavide. "Tragédie du langage", disait l'auteur roumain. C'est irrésistible. Cette "Cantarice chauve", mise en scène par Nicolas Bataille et jouée en alternance par les comédiens du théâtre, n'a pas pris une ride. C'est plus que muséal. Ça vaut le détour ! <b>Sylviane Bernard-Gresh</b>

TELERAMA

map-head

THÉÂTRE DE LA HUCHETTE

23 RUE DE LA HUCHETTE
75005 Paris

Voir la salle
METRO : SAINT MICHEL - CLUNY

ça peut également vous interesser

NOIRE

THÉÂTRE DE L'OEUVRE,
Paris

dès 19,55€

-54%

DADDY PAPILLON, LA FOLIE DE L’EXIL

LE GRAND PARQUET,
Paris

dès 11,50€

ET MOI ET LE SILENCE

THÉÂTRE DE L'EPEE DE BOIS - CARTOUCHERIE,
Paris

dès 11,50€

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...