WILLIAM FORSYTHE / ARTIFACT

Ce spectacle n’est plus disponible

Ce spectacle n’est plus disponible

Présentation

Retrouvailles au sommet pour cet Artifact entré dans la légende de la danse du xxe siècle. Une œuvre majeure que l’on retrouve presque intacte. À la découverte en 1984 d’Artifact, ballet foisonnant, le public, comme les observateurs attentifs du milieu danse, venait de comprendre que l’art de William Forsythe se conjuguait au superlatif. On retrouve sur scène, dans des lumières maîtrisées par Forsythe lui-même, cette science des déplacements de groupe, ce travail sur des lignes (de fuite) où les corps semblent livrés à eux-mêmes, sans oublier l’extrême précision des pas de deux et autres soli – à l’image de cet interprète qui communique avant tout avec ses bras. Entre virtuosité et lenteur parfois revendiquée, le chorégraphe américain écrit une histoire de la danse à sa façon. Enfin il se joue des mécanismes du théâtre avec ce lever de rideau de scène intempestif ou ces bribes de dialogue lâchées avec une insolence non feinte. Autant le dire, ou le répéter, Artifact est l’une de ses chorégraphies à voir au moins une fois dans sa vie de spectateur. Le compagnonnage de William Forsythe avec le Ballet Royal de Flandre initié par Kathryn Bennetts, ancienne collaboratrice du chorégraphe, ne pouvait être plus fructueux. De Impressing the Czar hier à Artifact aujourd’hui, l’entente est parfaite. À la tête d’une compagnie réduite et plus axée sur un répertoire, William Forsythe fait confiance à quelques institutions chorégraphiques pour "entretenir" ses œuvres de référence. Le Ballet Royal de Flandre fait désormais partie de ce cercle très fermé. Il a trouvé au Théâtre National de Chaillot un port d’attache idéal.

WILLIAM FORSYTHE / ARTIFACT - Avis des spectateurs (0)

Aucun avis rédigé.
Rédiger Un Avis

WILLIAM FORSYTHE / ARTIFACT - Avis presse

Assurément l'une des pièces historiques les plus puissantes et irréductibles de William Forsythe. "Artifact", chorégraphié en 1984, met en branle des lignes de danseurs mobilisés comme une impeccable armée. Sur des musiques de Bach, il relance la donne du corps de ballet en conservant l'enjeu collectif tout en cassant sec les codes du vocabulaire. C'est Kathryn Bennetts, ancienne interprète de Forsythe, aujourd'hui directrice du Ballet royal de Flandres, qui a remonté ce traité chorégraphique classique-contemporain. Magistral, ce n'est rien de le dire. <b>Rosita Boisseau</b>

TELERAMA

Venir en transport en commun

Entrée Trocadéro 

  • Metro lignes 6 et 9 - Arrêt Trocadéro 
  • Bus 22, 30, 32 et 63 - Arrêt Trocadéro 

Entrée Jardins 

  • Bus 72 - Arrêt Pont d’Iéna 
  • Bus 30 et 82 - Arrêt Varsovie

Venir en voiture

Le dépose-minute est autorisé avenue Albert 1er de Monaco. 
Il est cependant interdit d'y stationner. 

Quelques stationnements à proximité 




ça peut également vous intéresser

Icone de bouclier

Assurance remboursement

Icone de siège

Places sur plan

Icone de casque

Service client

Icone de carte bleue

Paiement sécurisé

Newsletter

Ne manquez aucun bon plan ! Avec notre newsletter hebdomadaire

Les informations recueillies ci-dessus sont destinées à Ticketac afin de vous adresser notre newsletter. Vous pouvez à tout moment modifier vos préférences et vous opposer à recevoir des offres par courrier électronique en utilisant le lien de désabonnement figurant dans chaque message provenant de notre société, demander à accéder, à faire rectifier ou à faire supprimer, les informations vous concernant traitées par notre société. Pour exercer vos droits auprès de notre société, écrivez à dpo@ticketac.com. Pour en savoir plus sur vos droits, consultez notre Politique de Confidentialité.

Chargement ...