L'IDIOT D'APRES DOSTOIEVSKI

Ce spectacle n’est plus disponible

Restez informés sur les prochaines dates

Présentation

C'est pour moi un immense plaisir et un grand honneur de clôturer cette nouvelle saison du Théâtre 14 dirigé par notre cher Emmanuel Dechartre ! Quoi de mieux que de monter l'Idiot pour rendre le plus bel hommage à ce grand homme de théâtre. Je me souviens encore du jeune spectateur que j'étais, montant de ma province, quand je découvris Emmanuel dans le rôle du prince Mychkine au théâtre de la Madeleine : j'en sortis conquis au point d'y retourner quelques jours plus tard au premier rang. Quel bonheur ce fut pour moi de voir pour la première fois une adaptation théâtrale aussi réussie de l'un de mes romans préférés : l'idiot.
Emmanuel l'a joué plus de 500 fois, ce fut l'un de ses grands succès !   
Mais au-delà de l'hommage à un ami, c'est avant tout ma passion pour ce roman qui me pousse à l'adapter à mon tour au théâtre. Sans parler de ce merveilleux phénomène avec "certains chefs-d’œuvre" qui fait évoluer notre regard à chaque relecture ! Aussi, le succès de ma précédente adaptation d'un autre roman Le Portrait de Dorian Gray me conforte dans ce choix et me donne la force et la confiance de m'attaquer à beaucoup plus grand : l'adaptation de ce monument de la littérature mondiale et à ses 1000 pages ! Et puis, lorsque Arnaud Denis m'a dit "oui" tout de suite sans avoir lu une seule page, je n’ai plus hésité ! Signe du destin ? Du coup, par fidélité, j'ai proposé à mon équipe de Dorian de me suivre dans l’aventure ; Caroline Devismes, Fabrice Scott et moi-même ferons donc également partie de la distribution... Il me faut encore trouver une dizaine de comédiens pour me suivre dans cette folie qui, je l’espère, sera à la hauteur de mes rêves et des vôtres.                                                                   
Thomas le Douarec
  Le saviez-vous ? 
Fiodor Dostoïevski est un écrivain russe du XIXème siècle. Au même titre que Léon Tolstoï, il est considéré comme l'un des plus grands écrivains russes. Sensiblement connu pour Crime et Châtiment ainsi que L'Idiot, il influença de nombreux philosophes et écrivains à travers le monde. Dans ses œuvres il ne cesse de se questionner sur l'existence de Dieu et la condition humaine. Il puise son inspiration d'écrivain européen tel que, Victor Hugo ou encore Balzac, mais également chez des écrivains russes comme Gogol. 

 

Distribution L'IDIOT D'APRES DOSTOIEVSKI

Avis spectateurs

Rédiger Un Avis

3

mitigé Histoire un peu confuse servie par de bons acteurs et actrices,critique de la société de l'époque où un homme naïf et pur se laisse écrasé par ses sentiments.Beaux textes,beaux costumes mais décors inexistants

husky - 13/07/2018

5

Excellent Superbe pièce très bien jouée

Sissi - 10/07/2018

5

Quelle énergie ! 2h30 de pièce que l'on ne voit pas passé grâce à une mise en scène dynamique et une belle énergie des acteurs. Quelques longueurs parfois malgré un très beau texte et un peu de sur-jeu dans la voix. Un très bon moment dans une salle très confortable.

Eric - 08/07/2018

5

L'idiot......Un spectacle intelligent!!!!! Quel merveilleux regard porté sur cette oeuvre par Thomas Le Douarec , j'admire cette perception de l'oeuvre de Dostoïevski " L'Idiot" où l'auteur a glissé tant d'approche de lui-même . Ce lieu dirigé par Emmanuel Dechartre a décidément bien de l'attrait et c'est pur bonheur de profiter de toutes ces interprétations de qualité . C'est à voir ,ici , tout est parfait et émouvant car l'essentiel de ce superbe et volumineux roman est conservé . Un travail de Qualité, d'orfèvre avec des acteurs qui transmettent aussi leur talent et leur perception de la Russie de cette époque d'une façon magistrale et forte . Quelle merveille de transmettre si "pleinement" leur passion au public . Il serait dommage de passer à côté d'un si beau Dostoïevski...........Alain CLERO.

A.. Cléro. - 16/06/2018

5

Une pièce plus que parfaite Quelle gageure que d'adapter l'universel Dostoïevski au théâtre. Un moment de pure transe. Une distribution remarquable. Le minimalisme du décor est pensé et ne pollue pas la scène. Les toilettes sont un somptueux arc-en-ciel et le jeu, est simplement magistral. L'acteur éponyme représente merveilleusement le prince Mychkine, il donne un visage à ce mélange de pureté et de fragilité, à cette volonté de transparence impossible dans un monde opaque et hypocrite. Sa fragilité se mue en force. Il est somptueux. Aglaé est d'une énergie et d'une force incroyable dans sa volonté de faire éclater son carcan bourgeois, comme Mychkine, elle enflamme les planches par sa fougue. Nastassia est la Nastassia de toute éternité dans ses costumes écarlates, celle qui finira en blanc, séduisante séduite, celle que Mychkine aima d'un regard en une seconde en ne voyant qu'une reproduction d'elle : elle est "la candeur unie à la lubricité. Rogogyne, traité à maintes reprises de "moujik" incarne parfaitement ce que Bakhtine appela le carnavalesque de Dostoïevski., cet écart, cette dissonance dans un monde sans espoir : malgré le tragique de la représentation, on rit aussi aux éclats. Le général Epantchine est si juste, plein de componction et d'hypocrisie, grotesque comme Rogogyne. Madame Epantchine joue plusieurs rôles à merveille. Courez, volez , spectateurs, ne ratez point ce chef d'oeuvre !

Fella - 09/06/2018

map-head

THÉÂTRE 14

20 AVENUE MARC SANGNIER
75014 Paris

Voir la salle
METRO : PORTE DE VANVES, Ligne 13 BUS : 58 et 59 TRAMWAY : T3 - Didot Station vélib face au théâtre Station autolib à 100m Stationnement facile

ça peut également vous interesser

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...