Présentation

Les Témoins est un journal dont l’intégrité et le professionnalisme ne font pas débat. Mais le jour où un candidat d’extrême droite gagne la Présidentielle, les journalistes de la rédaction sentent vite le vent tourner : ils deviennent l'ennemi à abattre.
Les Témoins doivent alors se battre pour préserver leur éthique et leur détermination sans sombrer dans une guerre de tranchées contre le nouveau pouvoir.

Distribution LES TEMOINS

  • Frédérique Lazarini : Comédien
  • Morgan Perez : Comédien

Avis spectateurs

Rédiger Un Avis

2

Hélas J'avais été emballé par LA CHUTE D UNE NATION, formidable sage du même auteur, donnée il y quelques années dans ce même theatre de la MANUFACTURE DES ABBESSES. C'est donc avec confiance et impatience que j'attendais ce spectacle. La mise en scène figurant une salle de rédaction est pleine d'astuces séduisante. Elle accueille une pièce longue ( plus de deux heures) qui se veut préfigurer l'arrivée au pouvoir d'un président d'extême droite. Hélas le texte est très caricatural : des principes éthiques des journalistes aux mesures prises par le nouveau président, rien n'est crédible. Tout est excessif et primaire : d'un seul coup la justice est aux ordres ( c'est mal connaitre la magistrature et la force du 3ème pouvoir) le nouveau président envisage de déclencher une guerre pour un motif futile, le journaliste Ecolo se livre à des actions terroristes, les journalistes voient le nouveau président intervenir dans leurs affaires privées : divorce, garde de l'enfant, liaison homosexuelle, etc...et on enferme les immigrés qui ne sont pas "génération 3" ! Tout cela rend la pièce comique, tellement c'est ridicule et permet finalement , tellement les invraisemblances vont de mal en pis, de passer un moment plaisant ! Malheureusement les acteurs sont inégaux ce qui est parfois éprouvant pour le spectateur. Autant , CHUTE D'UNE NATION était servie par d'excellents acteurs qui nous faisaient vivre l'évènement - nous scotchait- autant ici les protagonistes ressemblent plus à des amateurs qui surjouent et ne cessent de crier ce qui finit par fatiguer. Sophie Vonlanthen n'est guère convaincante en patronne autoritaire et criarde, les autres actrices ne sont guère plus professionnelles. Marjorie Ciccone s'en tire mieux même si sa capacité à jouer plusieurs role n'est pas convancante : elle est franchement risible dans le role de "la folle à la vidéo" et même ridicule. Quant à Frédérique Lazarini, en bourgeoise très maquillée, elle a bien du mal et pas seulement à faire valoir son point de vue.... Du coté des hommes Morgan Perez, Frédéric Audran et Tewkik Snoussi ne déçoivent pas. REZEAU me semble avoir loupé le coche en présentant une oeuvre qui m'a rappelé Tintin chez les Soviets et dont l'excessif rappelle les brulots theatraux staliniens des années 50 destinés à faire croire au public au paradis communiste. Tout aussi primaire . Hélas.

poliche - 13/02/2020

Avis presse

Le texte est intelligent, brillant, et c’est toujours passionnant. Reuzeau, trop malin pour tomber dans la caricature ou la bien-pensance, a un vrai talent. Des comédiens dirigés d’une main de maître, comme d’habitude tous excellents.

FIGAROSCOPE

Récit d’une désagrégation qui contamine l’humain avant de gangrener le société, ce texte est remarquablement étayé et diaboliquement structuré. La déflagration des faits est implacable, qui transforme la menace du pire en probabilité rationnelle. Un spectacle anxiogène mais nécessaire qui joue à plein poumons son rôle de Cassandre.

TELERAMA

Un président d’extrême droite est élu en France. Comment réagir quand on est un journal influent qui a bâti sa réputation sur une ligne claire : pas d’opinions, des faits ? Ces questions, Reuzeau les pose frontalement, c’est un auteur qui sait présenter les enjeux dans leurs complexités, et nourrir le suspens. Reuzeau met en scène un point de bascule révélateur de la fragilité de la démocratie. Un souffle, une énergie, une conviction

LE MONDE

Une fable noire, un feuilleton haletant. Reuzeau met une fois de plus son talent dans l’observation du monde tel qu’il va, c’est-à-dire mal. Malin et rythmé, son texte évite habilement les clichés et le manichéisme. Les dialogues survoltés et les comédiens habités nous embarquent au bout d’un cauchemar diabolique. Soufflant

ELLE

Une mise en perspective réussie et passionnante. Une (im)pertinente et passionnante réussite.

FROGGY'S DELIGHT

Des questions terriblement troublantes. Le talent de Reuzeau, comme dans son précédent opus, est de multiplier les questions politiques et humaines autour de la fragilité des démocraties en puisant dans notre quotidien (fake news, protection des sources, radicalisme de certains écologistes…), ce qui rend les situations particulièrement réalistes, et leur possibilité réellement tangible. Sur un rythme vif, avec des dialogues incisifs et un sens du suspens digne des bonnes séries télévisuelles, Reuzeau compose une pièce complexe où chaque personnage (joué par une très bonne équipe de comédiens), se retrouve face à lui-même et se transforme.

LA TERRASSE

Un spectacle vraiment intrigant. Il y a une belle efficacité dans la compression de la narration, resserrée autour de la montée au pouvoir d’un Président d’extrême droite. Les dilemmes du spectacle font écho à des cas très concrets aujourd’hui, comme aux Etats-Unis ou au Brésil. La pièce arrive à point nommé

FRANCE CULTURE

Passionnant! Un récit captivant, haletant, parfois sidérant. Les comédiens nous touchent par leur questionnement, leurs doutes, leurs dilemmes, leurs batailles intérieures, leur cheminement intellectuel. On espère qu'il y aura une suite ! Un spectacle fascinant

THEATRE COTE COEUR

« Eprouvant ! Reuzeau nous fait la grâce de nombre de clichés. Une implacable démonstration de puissance du théâtre. Le texte pourrait s’inscrire parmi les quelques lumineuses dystopies qui ont traversé la modernité. Reuzeau va plus loin que ces réalités qui nous inquiètent. Il pousse le vice. Il joue avec les mémoires. C’est du Tarantino trempé dans le doux-amer, un Audiard grave. C’est jouissif, presque purificateur. Les comédiens sont applaudis dans une sorte d’hébètement par un public soufflé, dans un silence grave et stupéfait, avec solennité aussi. Il se passe quelque chose d’important à la Manufacture des Abbesses en ce moment.

LE BRUIT DU OFF

Une pièce haletante et troublante de bout en bout.

REPORTERRE

Comme l'était Chute d'une nation, Les Témoins est un spectacle passionnant. Du théâtre qui questionne avec intelligence et fait réfléchir. Je vous le recommande vivement.

LE GALOPIN

ça peut également vous interesser

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...