• Garantie annulation
  • Service client 01 57 08 71 80

Sponsorisé

À ne pas manquer

Sponsorisé

À l'affiche

Théâtre Dejazet


À l'affiche dans cette salle

4 résultats

Histoire

Théâtre Dejazet

Théâtre Dejazet

41 Bd Du Temple
75003 Paris

Metro : Republique (lignes 3, 5, 8, 9, 11) / Bus : République (bus 20, 56, 65) / Parking : Alhambra, Rue De Malte / Vélib' À Proximité / Autolib' À Proximité
714 sièges

Le Théâtre Déjazet : une splendide salle de spectacle historique

Le Théâtre Déjazet est une salle de spectacle située au boulevard du Temple dans le 3e arrondissement de Paris. Grâce aux sublimes fresques d’Honoré Daumier, la salle est reconnue comme un monument historique depuis le 6 décembre 1990. Les origines de ce théâtre remontent à 1770. Le lieu a d’abord été un établissement de bains pour devenir, en août 1851, un café-concert du nom de Folies-Mayer. Le célèbre auteur-compositeur-interprète Joseph Darcier s’y produit régulièrement. En 1853, le compositeur et comédien Hervé prend la direction de la salle, qui a déjà connu une fermeture un peu plus tôt, et la transforme en une salle d’opérettes nommée « Folies-Déconcertantes ». Le 27 septembre 1859, la comédienne Virginie Déjazet obtient les droits de la salle et en fait un théâtre baptisé « Théâtre Déjazet » ou « Folies-Déjazet ». Après plusieurs fermetures et rachats, le Théâtre Déjazet devient, en 1939, un cinéma où le film noir est à l’honneur. Le manque de succès et de public contraint la salle de cinéma à être réduite de presque la moitié, puis la voue à disparaître. Par la suite, Jean Bouquin rachète la salle et lui permet de redevenir un théâtre. Le 8 février 1977, Coluche inaugure le Déjazet Music-hall, mais ce n’est qu’au début des années 1980 que le Théâtre Déjazet connaît le succès en tant que salle de spectacle.

Plan d'accès à la salle

Afficher les salles à proximité

Ces spectacles ont été joués dans cette salle

Les avis des spectateurs

01/12/2018

Jean Moulin - Vive le Dejazet de Jean Bouquin

Un des derniers theatres de resistance poetique à l'égoïste société de consommation ectoplasmique. Il faut entrer dans l'antre merveilleux de Jean Bouquin, écouter les textes qu'il propose, voir les spectacles qu'il choisit. C'est un homme de coeur.

Signaler cet avis