ANDROMAQUE, FANTAISIE BAROCK'

Informations

Ce spectacle n’est plus disponible

Ce spectacle n’est plus disponible

Présentation

Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector... qui est mort. Après l’Odyssée, la Genèse et Antigone, Les Epis Noirs déracinent Andromaque ! Une fantaisie barock’ où se mêlent et s’entremêlent burlesque et tragédie, chant et danse... avec La Mort comme maîtresse de cérémonie. Inracontable et enthousiasmant, inclassable mais indispensable, ils déroulent leur farce épique avec une folie savoureuse et une énergie débridée.
Voir plus

ANDROMAQUE, FANTAISIE BAROCK' - Avis des spectateurs (0)

Aucun avis rédigé.
Rédiger Un Avis

ANDROMAQUE, FANTAISIE BAROCK' - Avis presse

Pierre Lericq s'amuse à une relecture de l'Andromaque de Racine. Ce pourrait être exaspérant et même ridicule mais c'est, en fait, assez plaisant. Il faut dire que Lericq, fondateur des Epis noirs, a un humour bien à lui, quelque chose de profondément original. Il est en plus entouré de trois bons comédiens qui jouent aussi bien qu'ils chantent. <b>Jean-Luc Jeener</b>
Voir plus

FIGAROSCOPE

Leader des Epis noirs, Pierre Lericq “dé-Racine” “Andromaque”. Il nous épargne l'intégralité des 1 648 alexandrins sans offusquer le sieur Jean, mêlant à l'infaillible tragédie quelques relents de comédie. L'argument de la pièce est préservé : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime encore le défunt Hector. Mais le récit est recentré autour des quatre rôles principaux, avec la Mort en Monsieur Loyal comme témoin de leurs amours d'infortune. Tout se passe sur une piste de cirque, même si ça ne tourne décidément pas rond au royaume d'Epire. Les comédiens-musiciens font tour à tour leur numéro, domptant jeux de mots (“Vaut mieux avoir un papa pédé qu'une maman Médée”), gags et ritournelles de cette joyeuse "fantaisie barock'", loufoque et foutraque. <b>Thierry Voisin</b>
Voir plus

TELERAMA

Les Epis Noirs déracinent Racine et son "Andromaque"... Et c'est bien fait. Si des puristes ont des craintes, qu'ils passent leur chemin... Mais sachez que Racine résiste à la tempête créatrice et tient bon face à l'ouragan burlesque. De ce classique, Pierre Lericq, en fin connaisseur, a conservé la trame et certains alexandrins. C'est devenu une fantaisie étonnante, où tragédie, comédie, chant et danse se mêlent. Le spectacle est dans l'esprit des autres créations des Epis Noirs, un peu rock, avec des textes déjantés et une mise en scène à la lisière du cirque forain. La distribution est parfaite, s'accordant à cet univers particulier. Pierre Lericq s'est bien sûr octroyé deux rôles, la Mort et Pyrrhus. Il est un excellent meneur de jeu. Anaïs Ancel incarne une sublime Hermione, Muriel Gaudin, une douce Andromaque, et Fabrice Lebert, un Oreste délirant. Et tels des serpents, on siffle sur leurs têtes notre plaisir ! <b>Marie-Céline Nivière</b>
Voir plus

PARISCOPE

map-head

VINGTIEME THÉÂTRE

7 RUE DES PLATRIERES
75020 Paris

Voir la salle
METRO : MENILMONTANT

ça peut également vous intéresser

Icone de bouclier

Assurance remboursement

Icone de siège

Places sur plan

Icone de casque

Service client

Icone de carte bleue

Paiement sécurisé

Chargement ...