Présentation

En 1973, un groupe de danseuses, employées dans différents cabarets parisiens, fondait un syndicat pour se réapproprier corps et spectacle. Elles furent toutes licenciées. Un an plus tard, ces danseuses présentaient leur propre revue. Ce spectacle fit salle comble et scandale durant trois mois, au Théâtre du Soupirail. La Sublime revanche est une reconstitution de cette revue.

Distribution LA SUBLIME REVANCHE

Avis spectateurs

Aucun avis rédigé.
Rédiger Un Avis

Avis presse

Strass, paillettes et belles gambettes, le spectacle de Camille Germser n'a rien à envier aux cabarets parisiens. Basé sur un fait divers de 1973, il raconte l'aventure invraisemblable de huit syndicalistes qui montent leur propre revue sans craindre le qu'en-dira-t-on. Un spectacle pétillant, plein de trouvailles et de surprises, où les comédiens s'en donnent à cœur joie et les spectateurs aussi. A ne manquer sous aucun prétexte ! <b>Thierry Voisin</b>

TELERAMA

La sublime revanche, c’est celle de ces danseuses de cabaret qui fondèrent en 1973 leur propre syndicat puis créèrent leur propre revue. De cet argument il n’est cependant guère question ici et c’est bien à la reconstitution d’une revue des années 70 que nous sommes conviés. La qualité de la chorégraphie, des costumes, et l’enthousiasme des "girls", nous donnent à voir un spectacle plein de charme et d’humour. De plus, la scène coupée en deux (avec d’un coté les coulisses et de l’autre coté le plateau), de même que les interactions avec les spectateurs, contribuent efficacement à donner une touche sympathique à la proposition.

AU-THEATRE

On les avait traitées de ringardes. On avait même pensé qu'elles outrageaient les bonnes mœurs. On les avait pratiquement chassées comme des mal propres… Alors aujourd'hui elles reviennent. Et c'est la sublime revanche! Camille Germser, inspiré visiblement par une histoire qui lui est proche, a conçu un spectacle qui fait revivre une revue d'amateurs inventives qui a eu son heure de gloire. C'est prétexte aussi à montrer le talent de sept demoiselles comédiennes et chanteuses qui s'amusent comme des petites folles. La vie des coulisses, les ego plus ou moins démesurés, les numéros kitch ou brillants avec plumes à gogo et tout les tralala, tout cela fleure bon la nostalgie et le bonheur d'être sur les planches. Ce pourrait être pathétique et c'est d'abord sympathique. Pas de doute, on passe un moment vraiment agréable avec toutes ces demoiselles. Un spectacle qui vous permettra de perpétuer encore un peu les fêtes de Noël. <b>Jean-Luc Jeener</b>

FIGAROSCOPE

map-head

VINGTIEME THÉÂTRE

7 RUE DES PLATRIERES
75020 Paris

Voir la salle
METRO : MENILMONTANT

ça peut également vous interesser

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...