LE BAC 68 AVEC PHILIPPE CAUBERE

Ce spectacle n’est plus disponible

Restez informés sur les prochaines dates

Présentation

S'il est une phrase que les parents et les époques n'ont pas peur de rabâcher, c'est bien : "Passe ton bac d’abord"…   
Mais pour Ferdinand Faure, promis à de basses études et même voué par sa mère aux bigoudis et aux rouflaquettes, c'est en mai 1968 que tombent en même temps le bachot… et quelques pavés.

Épisode crucial de L'Homme qui danse à découvrir enfin in extenso, Le Bac 68 est aussi le moyen de pénétrer dans l'univers de Caubère avec un spectacle un peu plus bref que les autres, mais pas pour autant moindre. Car en revenant sur "les événements historiques qui ont bouleversé la société occidentale", il revendique une liberté qu'on aurait tort de croire acquise. 

"Les choses n'ont plus jamais été après ce qu'elles étaient avant, n'en déplaise aux méchantes langues et mauvais esprits qui ne sont pas les derniers pourtant à profiter encore des progrès, de société en particulier, qui en sont issus, écrit Philippe Caubère. En ces temps de révisionnisme général, il me semble que rappeler ceci, sous une forme comique, et populaire qui plus est, tient presque du devoir civique et républicain... !"

Philippe Caubère à travers les yeux de Ferdinand

Dans Le Bac 68, Philippe Caubère se glisse à nouveau dans la peau de son alter ego, Ferdinand Faure. Apparu dans La Danse du diable au début des années 80, ce personnage reviendra tout au long des spectacles du comédien. Depuis plus de trente ans maintenant, Philippe Caubère improvise et se met en scène dans des spectacles en solo s’inspirant de sa propre vie. Ariane ou l’Âge d’or, Jours de colère, 68 selon Ferdinand ou Ariane et Ferdinand sont quelques-unes de ses créations.

Philippe Caubère se lance en solo à la fin des années 70, après l’expérience fondatrice du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine. Durant près d’une décennie, il aura joué dans 1789, 1793, L’Âge d’or. Il a été Molière dans le film éponyme et a mis en scène Dom Juan. Une fois les amarres rompues avec le Théâtre du Soleil, l’acteur n’a pas chômé : seuls en scène, films, pièces de théâtre et écriture... Comédien insatiable, il revient avec un nouvel épisode de L’Homme qui danse.

Distribution LE BAC 68 AVEC PHILIPPE CAUBERE

Avis spectateurs

Rédiger Un Avis

4

Le Bac 68 avec Philippe Caubère Très bon, spectacle, on sourit et on rit beaucoup. Très grand acteur.

Peuri - 23/10/2016

LE BAC 68 AVEC PHILIPPE CAUBERE

Ticketac en parle

Cette saison, l'immense Philippe Caubère vous fait faire un bon dans le passé... et ça fait du bien ! A l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet, le célèbre comédien, Molière et Dom Juan d'Ariane Mnouchkine, présente en alternance, Le Bac 68 et La Danse du diable, deux spectacles flamboyants où Ferdinand, son alter ego, se dévoile sans détour...

Le Bac 68, seul en scène explosif et jubilatoire



Ferdinand Faure, double de Caubère, l'auteur, metteur en scène, acteur phare de la célèbre troupe d'Ariane Mnouchkine, au Théâtre du Soleil, doit passer son bac cette folle année - délicate et frénétique - de 1968. Jeune homme rêveur, Ferdinand, naturellement, se pose de nombreuses questions, cherche sa voie mais s'imagine déjà cycliste, chanteur ou comédien, comme Gérard Philippe... Cancre en puissance, il est secoué par la présence tyrannique de sa mère qui le pousse à devenir juge, avocat ou coiffeur. En maestro, Philippe Caubère, dans une scénographie épurée, incarne tour à tour la mère déjantée, le fils désinvolte ou le professeur de géographie désabusé.
Dans Le Bac 68 (sorte de variation d'un des épisodes de L'Homme qui danse, sa superbe "autobiographie théâtrale"), Philippe Caubère nous régale de sa fraîcheur iconoclaste et de son talent pour sublimer une scène, un personnage, d'un simple geste, d'un seul changement d'intonation. A ne pas manquer !
-
 

La Danse du diable ou l'enfance de Ferdinand


Du même auteur, L'Athénée Théâtre Louis-Jouvet nous propose le spectacle fondateur de Philippe Caubère, La Danse du diable, trente ans après son inauguration au Festival d'Avignon. Nommé aux Molières 2015 dans la catégorie "comédien dans un spectacle de théâtre public", il nous dépeint une histoire drolatique et fantastique et met sa vie en scène, surtout sa jeunesse... On y retrouve une foultitude de personnages imaginaires, plus déjantés les uns que les autres, mais aussi des personnages historiques comme le Général De Gaulle, François Mauriac et, bien évidemment, Claudine, sa propre mère, rendue immortelle par cette pièce hilarante. Un spectacle excellent, bien écrit et haut en couleurs qui nous comble (toujours autant) d'émotions !

>> Découvrez sans tarder Le Bac 68 et La Danse du diable, de Philippe Caubère, à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet et profitez de tarifs exceptionnels avec Ticketac !

ça peut également vous interesser

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...