AMOK DE STEFAN ZWEIG

4.4

58 avis

Ce spectacle n’est plus disponible

Restez informés sur les prochaines dates

Créer Une Alerte

Présentation

Une nuit de Mars 1912, sur le pont d’un navire qui file vers l’Europe, un homme, au secret trop lourd à porter, se confie à la faveur de l’obscurité. Ce jeune médecin fuit la Malaisie ou il a exercé durant cinq années, jusqu’au jour où une mystérieuse femme est venue solliciter son assistance. Récit fiévreux d’une course contre la mort où la passion se confond avec la folie, où l’obsession qui l’aliène à une femme ressemble à l’amok, crise meurtrière dont sont pris soudainement les opiomanes malais.

La Part obscure de soi-même

"Amok concentre tous les thèmes de prédilection de Zweig : un jeune homme, appelé par un destin tragique et qui perd toute chance de jouer
les bonnes cartes pour se sauver, une femme adultère coupable d’être mal aimée, un dénouement fatal... Pour Zweig, l’amok est un type d’homme ou de femme, possédé par une force dangereuse et démoniaque qui lui fait perdre la raison et le pousse à agir selon des lois souterraines.
Amok est également celle de ses nouvelles qui dépeint le mieux l’atmosphère de ces lourds secrets, difficiles à porter à la lumière. Le héros se libère de son secret dans l’obscurité de la nuit, sur un pont de navire. La folie de son récit fait voyager à travers les forêts fiévreuses des tropiques, ou dans la capitale de la Malaisie coloniale. On retrouve les ambiances envoûtantes et fantasmagoriques de Poe, Maupassant, Théophile Gautier ou R.L. Stevenson.
Le spectateur doute de la santé mentale du personnage. L’histoire chemine sur un fil ténu, fragile, périlleux, dans une permanente ambigüité
entre réalité et irréalité, sens et non-sens, raison et folie. Où est la limite entre imagination et description objective du réel ? Entre le rêve et les faits... ? Qui ne s’est jamais demandé « Est-ce que je rêve ? »
Alexis Moncorgé


Stefan Sweig

Stefan Zweig naît en 1881 à Vienne dans une famille de riches industriels israélites. Il suit des études dans le meilleur lycée de Vienne où il acquiert une solide culture classique. Il se passionne très tôt pour la littérature, la philosophie, l’histoire et l’art.
Il publie en 1898 son premier poème, Bouton de rose dans une revue. En 1900, il obtient son baccalauréat et s’inscrit à l’université de philosophie. Il continue d’écrire des poèmes dont le premier recueil paraît en 1901, Les Cordes d’argent. La même année est aussi éditée sa première nouvelle Dans la neige dans un journal viennois.
Passionné de théâtre, il écrit des drames : Thersite (1907), La Maison au bord de la mer (1911). Curieux insatiable il voyage partout dans le monde. Il traduit Baudelaire, Verlaine, Rimbaud. Ardent pacifiste, il critique violemment la Première Guerre mondiale. En 1919, il quitte Vienne pour Salzbourg où il écrit de nombreuses nouvelles : Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, Amok, La Confusion des sentiments,
La Peur...

L’arrivée d’Hitler au pouvoir soumet ses livres à l’autodafé. Il part en 1934 en Angleterre, puis reprend ses voyages. Il se suicide en 1942.

Pour un public adulte
Thématique : auteurs contemporains
Les reports et les annulations ne sont pas autorisés pour ce spectacle.

Distribution AMOK DE STEFAN ZWEIG

Avis spectateurs

4.4

58 avis

Rédiger Un Avis

3

Belle histoire Amok est une belle histoire, il n’y a rien qui puisse me faire changer d’avis et encore plus maintenant que j’ai vu cette représentation théâtrale. Je reste sans voix ! Bravo et merci à tous !

ALMA567 - 12/10/2016

3

Belle pièce J’ai vraiment apprécié la pièce en elle-même, les comédiens comme le texte étaient coordonnés, aucune faute. Une interprétation très juste et correcte dans son ensemble.

BOSI078 - 12/10/2016

4

Amok C’est une histoire passionnante et pleine d’élégance. Amok est vraiment une pièce formidable, bravo à toute la troupe ! Petit plus : le personnel du théâtre de poche Montparnasse était très chaleureux.

sylive - 12/10/2016

4

Merci pour l’histoire Dans l’histoire d’Amok, c’est le texte en lui-même qui m’a passionné ! Je suis un grand fan de ce genre de texte et je dis merci à Moncorgé pour avoir eu l’idée de reprendre cette version au théâtre !

atropos - 12/10/2016

4

Histoire très captivante C’est une très belle histoire que très peu de gens encore connaissent. Pour tout dire il faut aller voir la pièce pour comprendre l’histoire et la réalisatrice, Caroline Darnay a réussi la pièce. Bravo !

FRANCIA56 - 12/10/2016

Avis presse

C’est une révélation. La manière dont il s’approprie le personnage d’Amok est bouleversante. Il nous transporte un siècle en arrière en Malaisie. C’est le journal d’un fou d’amour que nous offre ce spectacle, Monique Younès

RTL

C’est un véritable uppercut droit dans les tripes que les spectateurs reçoivent, Alexis Moncorgé est bien de la lignée des grands. Lui qui a adapté cette nouvelle de Stefan Zweig, ne nous lâche pas une seconde. Ardent, le regard embrasé, le corps frémissant des tumultes d’une âme aliénée, il est proprement saisissant. En combattant rugissant ou en apparition spectrale. Servi par la mise en scène, « chorégraphiée » au cordeau, de sa complice Caroline Darnay, qui nous entraîne dans cette course contre la mort... inéluctable. Voilà bien une performance de premier ordre qui nous restera, longtemps, comme une obsession..., Chantal Malaure

LA PROVENCE

Une démonstration éblouissante, inouïe d’intensité dramatique, de justesse, de force. Soixante-dix minutes d’un orage insensé. L’adaptation au théâtre du texte de Zweig que signe Alexis Moncorgé, et le jeu qu’il en tire, sont sans faille. Le récit du médecin saisit le spectateur, le happe pour ne le relâcher qu’à la toute fin. Regard, diction, intonations, souffle, mouvements, Alexis Moncorgé possède une technicité, un savoir-faire, une âme, un coeur qu’on ne rencontre, réunis en une seule personne, que quelques fois dans une génération de comédiens. Walter Géhin, <b>PLUS DE OFF</b>

LA PRESSE

map-head

THÉÂTRE DE POCHE MONTPARNASSE

75 BOULEVARD DU MONTPARNASSE
75006 Paris

Voir la salle

Métro : MONTPARNASSE BIENVENUE (lignes 4, 6, 12, 13)

Bus : Place du 18 Juin 1940 (Bus 58, 82, 91, 28)

Parking : Tour Montparnasse, rue de l'Arrivée

Vélib' à proximité

Réservez votre parking sur Onepark

ça peut également vous interesser

  • ASSURANCE REMBOURSEMENT

    ASSURANCE REMBOURSEMENT

  • PLACES SUR PLAN

    PLACES SUR PLAN

  • SERVICE CLIENT

    SERVICE CLIENT

  • PAIEMENT SÉCURISÉ

    PAIEMENT SÉCURISÉ


Chargement ...